Hanoi au Vietnam sous les yeux des étrangers

  • Blog 2

Hanoi au Vietnam a été choisi comme la capitale du pays depuis 1010 par le roi Ly Cong Uan, le premier de la dynastie de Ly quand il a décidé de transférer la capitale de Hoa Lu (où se trouve la baie d’Halong Sur Terre) à la ville de Hanoi actuelle.

Hanoi

Les habitants de Hanoi mangent dans la rue; Ils vont au lit plus tôt et ils sont généralement curieux de votre âge, salaire…mais ils vous aident vite si vous tombez. Ce sont les avis des étrangers qui y vivent.

Hanoi est comme un village, selon Allister Esguerra, un homme de 25 ans des Philippines: Après avoir quitté l'ancienne ville de Hoi An charmante où il n’y a pas grand chose à faire, Allister travaille dans le tourisme à Hanoi. Dans ses yeux: ‘’à Hoi An, à 21h, c’est calme comme 24h à Hanoi et 24 h à Ho Chi Minh Ville est comme 19 heures à Hanoi. Hanoi est comme Hoi an mais plus grande, avec 8 millions d’habitant. C’est pourquoi j’aime cet endroit’’.

Hanoi

"À Hanoi, si vous voulez vivre bien, vous devriez avoir plus d’amis. Si vous ne connaissez personne, la vie serait très difficile, il sera difficile de trouver un emploi. Mais ce n’est pas facile de trouver les amis ici. A Ho Chi Minh-Ville, j’ai besoin juste d’un jour. Mais si vous voulez être amis avec les gens de Hanoi, vous devez mettre le temps pour avoir leur confiance.’’.

"Pour moi, Hanoi est comme un village où tout le monde se connait. Donc, les choses se propagent très vite. Mais j’admire le courage local, ils n’ont pas peur d'essayer quelque chose hors du contrôle de sécurité. Ils aiment le risque. Vous pouvez voir beaucoup de gens de Hanoi qui viennent à Ho Chi Minh-Ville plutôt que l'inverse. Je me souviens de la parole d'un ami: ‘’Si vous pouvez vivre à Hanoi, vous pouvez vivre n'importe où dans le monde».

Les habitants de Hanoi sont très affectueux selon Julie Vola: "Avec la mise en œuvre du projet du livre: Souvenirs de Hanoi, j’ai rencontré environ 100 personnes et je trouve que tout le monde ici est très intéressant. Ils sont prêts à me parler des souvenirs personnels en vivant dans cette ville.’’.

Hanoi

"Dans tous les âges, les gens de Hanoi sont courtois et prêts à partager leur histoire personnelle et très émotionnelles. Quand j’ai posé les questions à une dame âgée, elle m'a invité à venir chez elle. Elle m’apporté plusieurs choses pour m’inviter à manger. C’était très affectueux!’’.

"Mon grand-père est né ici, la famille est rentrée en France. Je regrette de ne pas avoir pu lui poser les questions sur la vie de la famille à l'époque. J’ai perdu mon grand – père et je veux voir les gens et la vie ici. Les habitants de Hanoi sont vraiment très généreux et sympathiques. Ils maintiennent un mode de vie traditionnel, se réunissent en famille et surtout ils sont fiers de leur histoire.’’.

"Quand je suis arrivée ici, je ne pouvais pas comprendre pourquoi les gens dans les rues klaxonnaient tellement trop fort. Il semblait qu'ils étaient très agressifs avec moi. Mais maintenant quand je conduis la moto. Eh bien, je comprends que klaxonner est pour prévenir les dangers potentiels.’’.

«Parfois, dans les lieux publics, il y a certains qui se bousculent. Par exemple, une fois quand j’étais à la caisse du supermarché, une femme a continué à essayer de passer devant moi. Une fois, je tenais la porte et tout le monde passait sans faire attention à moi.’’

"C’est intéressant d’aller au marché de Ngoc Ha où les femmes m’ont appris à appeler les mets locaux en langue vietnamienne. Lorsque je connais les prix plus élevés, je marchandais acharnement avant de quitter la boutique mais ils m’ont appelé 'Hey chérie, reviens ici '. C’est très affectueux! ".

Martin Rama, 57, d'Uruguay: On mange, on s’aime dans la rue à Hanoi: Martin vivait à Hanoi pendant 8 ans en tant qu’économiste en chef de la Banque mondiale (BM) au Vietnam.

Hanoi

«Je voyais des gens préférer encore vivre à l'extérieur, dans les rues, dans les parcs, où ils mangeaient, s’aimaient... Mais je pense que la vie sociale, comme conjugale devient plus moderne, pas forcément plus heureuse. C’est différent. Par exemple, quand je suis arrivé à Hanoi pour  première fois il y a 16 ans, personne n’était divorcé, mais maintenant c’est assez fréquent. Le mode de vie que vous aviez est occidentalisé dans quelques sens du terme ".

"Il suffit de regarder comment la femme est assise derrière sur la moto, on peut deviner l’état de leur relation». Il a écrit sur les gens sur la moto à Hanoi.

"Si elle est assise très attentivement, en essayant d'éviter de toucher la personne en face, alors il faut qu’il mette plus d’effort pour la conquête. Si elle se penche en arrière en faisant les SMS, cela veut dire que l’homme est déjà en difficulté. Mais si parfois elle se penche en avant, en posant son menton sur l'épaule sur son pilote, en lui murmurant quelque chose, alors il n'y a qu'une seule solution qui est de prier pour que l’accident ne se passe pas à Hanoi!’’.

«La façon de s’intéresser les uns aux autres à Hanoi sont un peu comme nous, les Américains latins: chaleureux, affectueux en respectant l’amitié et les relations".

Hanoi est énergique selon Mme Nandini Oomman, une Indienne: «Je vis à Hanoi depuis plus de trois ans et je suis surprise de voir beaucoup de gens à tous les âges faire de la gymnastique dans de nombreux endroits à l'aube: Dans les parcs, sur les trottoirs…. Cela me fait penser que je suis aussi énergique.’’.

Hanoi

"Donc, je fais du vélo. C’est une chose que je n’ai jamais fait pendant12 ans de vie aux États - Unis. Quand je fais du vélo autour du lac de l'Ouest, je peux aussi m’arrêter partout pour le petit déjeuner, l’achat des fleurs à Nghi Tam…’’.

"Les habitants de Hanoi sont très sympathiques et chaleureux. Je suis venu chez les collègues avec mon mari qui nous ont invités à manger pendant une fête du Tet. Nous nous sommes réunit en toute la famille ensemble, assis sur le sol, au tour d’un plateau remplit des mets traditionnels. Cela m’a fait penser à ma famille, parce que nous sommes les Asiatiques et les coutumes sont assez similaires, les membres de la famille partagent la vie pour se grandir.’’ .

«Je suis très impressionnée par les femmes qui travaillent dans la rue. C’est assez difficile. Elles vendent les fleurs fraîches. Elles sont les vendeuses ambulantes, les collectrices des déchets…’’.

"Une fois, un vendeur m’a revendiqué de l’argent quand j’ai pris la photo dans la vieille ville de Hanoi.  Cela se passe dans les pays en voie de développement, donc je ne me suis pas trop bouleversée. Parfois, je monte sur une moto mais avec hésitation parce que les gens roulent vite et certains ne portent pas de casques.’’.

«Pour moi, la vie à Hanoi est très excitante, pas comme aux États-Unis: juste aller au travail et rentrer à la maison.".

Hanoi a les contradictions dans le comportement selon M. Paul Brown, un Anglais, le conseiller de la Caisse des anciens combattants Américains au Vietnam (VVAF):

Hanoi

«Je vis à Hanoi depuis trois ans de sorte que après chaque voyage d'affaires dans un autre pays, je veux revenir plus tôt à Hanoi parce que j’aime le sentiment de liberté et de détente ici. Les habitants à Hanoi sont à l’aise, ils se concentrent pour le travail, pour  l'argent, mais pas trop précipités comme à Singapour ou à Hong Kong. Par rapport à Ho Chi Minh Ville, la vie à Hanoi semble plus lente. Hanoi possède d’un rythme tranquille de la vie telle que les poissons qui nagent dans l’aquarium.’’.

‘’Hanoi a la vie animée sur les trottoirs et dans les places publiques. En Europe du Nord, nous vivons nos vies dans la maison, parce que le temps est froid et humide. Mais ici, il y a beaucoup d'activités en plein air: de nombreux cafés, vendeurs de rue, mototaxis... La nuit, il y a des gens qui dansent dans le parc.’’.

"Lorsque je mange ou faire les achats dans la rue, les gens me posent les questions très dévouées si j’ai besoin de quelques choses. Le sentiment quand quelqu’un s’occupe de moi est formidable pour moi. Certaines personnes me disent qu'ils font ça pour l'argent, mais dans le restaurant, de nombreux serveurs refusent toujours le pourboire. C’est une chose que beaucoup de gens dans les restaurants européens attendent.’’.

"Les habitants de Hanoi sont amicaux, mais au travail, il semble qu’ils manquent des compétences du travail de l'équipe. Ils ne possèdent pas des compétences sociales nécessaires pour bien communiquer en travaillant ensemble, ils sont plus tôt individuels. Même les dirigeants ont tendance de commander plutôt que de créer les conditions favorables pour que les subordonnés fassent bien le travail.’’.

"Pour moi, c’est facile de faire les amis à Hanoi. J’ai un groupe d’amis pour bavarder ensemble. J’ai l'intention de vivre à Hanoi dans les prochaines années."

A Hanoi, les habitants sont très curieux mais très sympathiques, selon Saturn Zuhal, 34, une journaliste de l’Afghanistan: Zuhal vit à Hanoi depuis un an comme le professeur d'anglais. Elle a passé 15 ans à vivre à Hambourg, en Allemagne et 18 ans à Toronto au Canada.

Hanoi

"Hanoi me sublime, mais en même temps, brise mon cœur. Hanoi est la ville d’aujourd'hui que vous aimez comme un amant, mais demain peut-être, elle va vous haïr comme des ennemis. Parce qu'elle est très intense, agitée…’’.

"La première fois je suis venue ici était dans mon voyage à travers l'Asie: la Malaisie, la Thaïlande et le Cambodge. Le moment où j’ai quitté la gare de Hanoi, je savais que j’étais tombée amoureuse de cette ville. Donc, Hanoi est comme Hambourg de l’Europe, mais avec le chaos et la chaleur de l'Asie.

"Les habitants de Hanoi sont assez curieux, de mes voisins au propriétaire du restaurant de la soupe Pho Vietnam qui m’ont demandé des questions sur mon salaire. Dans ma culture, en Afghanistan, au Canada, en Allemagne, c’est très impoli. Trois premières questions qu’on me pose à Hanoi sont toujours : Vous venez d’où? Vous avez quel âge? Vous êtes mariée?

"Cependant, les gens à Hanoi ont le sens de s’entraider, de s’occuper les uns des autres. A l’Occident, si vous tombez sur la route, vous êtes vraiment chanceux d’être aidés. Je sais que plusieurs personnes d’entre vous seront en désaccord avec moi mais c’est la vérité. Ici, si vous êtes tombés, on vient vous aider tout de suite. Ceci est la beauté de la ville. J’adore Hanoi ".

Autre articles

Beauty style back to top