Mu Cang Chai au Vietnam – Saison de l’arrosage

  • Blog 2

Mu Cang Chai au Vietnam est pittoresque comme une peinture pendant la saison de l'arrosage: À environ 300 km de Hanoi, Mu Cang Chai n'est plus étranger aux touristes.

La route 32 escarpée se plie le long de chaque côté de la montagne pour vous emmener à travers de nombreux paysages magnifiques du Nord-Ouest du Vietnam.

Mu Cang Chai

La plupart des visiteurs viennent à Mu Cang Chai pendant la saison du riz mur (octobre). Chaque rizière en terrasses fait éclater la couleur jaune dorée de la prospérité sur les montagnes. Les chefs-d'œuvre des populations locales qui sont exposés surprennent tous les voyageurs. Mais peu de voyageurs savent qu'il y a une autre époque: ce sont l'avril et le mai - la saison de l'arrosage...

Pour partir à la chasse des images de Mu Cang Chai, nous avons tranquillement quitté Hanoi tôt le matin, quand le ciel s'endormait encore. Nous avons pris la direction et traversé le pont Trung Ha. En arrivant à la terre de Thanh Son, on sentait le parfum du thé dans l'air matinal. Thanh Son (Phu Tho) a beaucoup de collines de thé vert. La route 32 traversant les champs du thé pendant la moisson a créé une autre ambiance à notre groupe. L'espace était couvert par la couleur verte des forêts sauf le chemin qui était gris. Nous n'étions pas pressés. Nous nous sommes lentement plongés dans la scène et avons été surpris quand nous avons vu le col de Deo Khe, l'un des passages les plus "dangereux " pour aller à Mu Cang Chai. Maintenant, la route qui a été́ asphaltée, se serpente autour des falaises. Peut-être, avec le voyage Vietnam moto, rouler sur les cols est l'un des moments les plus forts.

Mu Cang Chai
 

Après avoir passé le col de Deo Khe, puis le col de Bo Hon, nous sommes arrivés à Tu Le. Tu Le est généralement l'arrêt de la plupart des groupes car nourriture y est délicieuse. En plus, il y a beaucoup d'endroits pour prendre des photos. Le riz de Tu Le est un exemple typique. Cette variété de riz ́ ne peut être planté qu'ici, seulement sur les champs en terrasses qui ont une seule récolte par an. Quand c’est cuit, il est très doux et parfumé. Le riz gluant de Tu Le est une spécialité de Mu Cang Chai.

Mu Cang Chai

Tu Le est connu aussi par une source d'eau chaude. Les filles et les garçons locaux se baignent ici. On ignore ce qui appartient au monde. Il reste seulement un petit murmure et le son de la conversation. De ce flux, combien de filles ont trouvé le garçon de la vie? On ne sait pas. J'ai également essayé d'ignorer ce monde pour me plonger dans le courant. Malheureusement, je n'ai pas trouvé ma petite amie, mais après la baignade, j'ai senti une énergie extraordinaire et la fatigue du pèlerinage vers Mu Cang Chai a disparu...

Mu Cang Chai
 

Tu Le est aussi le point de départ du spectaculaire col de Khau Phau. En signifiant " Corne du Ciel", Khau Pha est l'un des quatre cols les plus hauts du pays. Après Khau Pha, c'est le chef lieu de Mu Cang Chai.

Le peuple Hmong a utilisé cette image pour décrire Khau Phạ comme "une corne pointait vers le ciel bleu" indiquant également les difficultés. Le col a la longueur d'environ 20 km de long. Durant l'année, le col est couvert par les nuages. Seulement lors des jours ensoleillés, debout sur le col, on voit le fond de la vallée dans le vert interminable...Heureusement pour nous, ce jour - là, c'était très ensoleillé. Des nuages blancs flottaient au sommet du col sans créer la brume. Par conséquent, tout le groupe pouvait admirer toute la vallée de Cao Pha ci-dessus...

Mu Cang Chai
 

Les vallées à Mu Cang Chai se ressemblent à un dessin inachevé́: les points jaunes, les points verts...sont en désordre. Les points verts sont les pépinières des jeunes plantes de riz tandis que les points jaunes sont les champs secs qui attendent de l'eau. Ce n'est pas suffisent. La peinture n'est pas terminée. La nature et les gens d'ici mélangent les couleurs pour faire la photo de la merveilleuse saison de l'arrosage à Mu Cang Chai....

En février, lorsque la pluie de printemps tombe, c'est aussi le début de l'eau. Les terrasses aident à maximiser la rétention d'eau. Chaque petite source d'eau commence par les parcelles les plus élevées, débordant vers les champs inférieurs, jusqu’aux terrasses les plus basses…

Pendant les trois mois, entre février à mai, les rizières en terrasses à Mu Cang Chai attendent de l'eau. Quand il y a de l'eau, on commence à labourer, herser, semer et à repiquer. Par conséquent, le mai est le principal moment du repiquage pour la récolte de riz au mois d’octobre…

Mu Cang Chai

Moi, j’avais déjà vu la saison du riz mûr. Maintenant, j’avais la chance d’admirer la saison rêveuse du repiquage. Il est difficile de décrire la sensation aussi bien les paysages…

En ce moment – là, les rizières étaient comme le miroir où se reflétait le ciel bleu. Les semis étaient vert entre les terres grises où il y avait un groupe de filles du peuple Hmong en  robes colorées se penchant vers le bas pour transplanter tandis que les hommes labouraient, hersaient…Les enfants suivaient leurs parents, les uns gardaient les petits, les autres transportaient les jeunes plantes du riz, cueillaient les fleurs rouges signalant la fin de l’hiver à Mu Cang Chai…

Mu Cang Chai

La couleur jaune de la terre, la couleur blanche de l'eau, le bleu des semis, le rouge des kapokiers, la couleur argentée du ruisseau coulant à travers la vallée et d'innombrables couleurs des robes, du travail ardu…créent le printemps sur les montagnes de Mu Cang Chai…

Bien que nous ne voulions pas quitter cette peinture colorée, nous devions partir. Le col de Khau Phau a été progressivement conquis. Le long de la route vers la ville de Mu Cang Chai est entouré par les rizières en terrasses s'étendant de la montagne jusqu’au ruisseau d’une manière interminable…J’admirais les petites mains des populations d’ici, de nombreuses générations, ils ont crée ces champs en terrasse splendides…

Nous n’étions pas pressés. Nous avons fait un détour vers La Pan Tan, une commune de Mu Cang Chai. Le chemin a été bétonné mais les pentes semblaient toujours atteindre 20% ave beaucoup de durs virages. Mais, en y arrivant, les paysages nous ont fait oublier toutes les fatigues.

Mu Cang Chai

Les rizières en terrasse sortent des montagnes lointaines. Les petites maisons se dominent sur les semis de couleur verte tendre. La petite route était comme un ruban tombant habilement du ciel...

La Pan Tan est comme un point culminant entouré par les rizières. De loin, il y a les forêts primitives. Nous avons suivi la petite route jusqu'au village de Ta Chi Lu avant de descendre à un carrefour près de la ville de Mu Cang Chai. La route, le sentier d’aller aux champs des populations locales, était extrêmement dangereuse, glissante….Après chaque virage, les paysages se changeaient. À la fin de la journée, nous sommes arrivés à la ville de Mu Cang Chai…

En racontant l'histoire du passé, j’ai essayé d'utiliser les plus beaux mots pour décrire la beauté de Mu Cang Chai mais il semble que les plus beaux mots ne puissent pas représenter le charme de la région où les champs en terrasses deviennent "une spécialité". Toutes les paroles ont perdu la signification…La nuit pure nous amenait au sommeil pour préparer une autre journée avec de nouvelles découvertes à Mu Cang Chai.

Autre articles

Beauty style back to top