Le Vietnam peut contrôler l'épidémie de COVID-19 selon les médias internationaux.

  • Actualité

Le Vietnam peut contrôler l'épidémie de COVID-19 selon les médias internationaux qui ont publié des articles mettant en évidence les mesures prises par le gouvernement vietnamien juste après l’apparition des nouveaux cas positifs du COVID-19 dans la communauté.

Hoi An

Les médias internationaux estiment que le Vietnam peut maîtriser la situation grâce à son expérience et aux équipements disponibles.

Le 28 juillet 2020, Bloomberg News a publié un article disant qu'après avoir détecté des cas de COVID-19 dans la communauté à la ville de Da Nang, le gouvernement du Vietnam a rapidement mis en œuvre les mesures d’isolement, les mesures préventives, y compris le port des masques dans les lieux publics.

Le même jour, la page Nikkei du Japon a rapporté que le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc avait demandé aux autorités locales de contrôler strictement les étrangers qui entraient illégalement au Vietnam pour empêcher la propagation de la pandémie de COVID-19.

En même temps, l'article publié le 27 juillet 2020 par The Diplomat a déclaré qu'il existe de nombreux facteurs montrant que le Vietnam peut contrôler la situation. Selon l'article, le Vietnam a beaucoup d'expérience dans la lutte contre les épidémies, pas seulement le COVID-19. En tant que l'un des premiers pays au monde à être touché par cette pandémie, le Vietnam a été très tôt conscient de l'importance de prévenir la propagation du virus SRAS-CoV-2. Grâce à la prévention précoce, le gouvernement du Vietnam a réussi à contrôler deux explosions précédentes de COVID-19 en janvier et mars 2020, ce qui se traduit par le faible nombre de cas et Il n'y a pas eu de mort. The Diplomat croit que c'est la raison pour laquelle le Vietnam peut bien gérer cette vague d'infection actuelle.

The Diplomat a déclaré, récemment, lorsqu'il y avait un rapport sur le 416ème cas - le premier cas d’infection dans la communauté après 99 jours - les autorités de la ville de Da Nang ont imposé le modèle antiépidémique de Hanoi avant. C’est la coopération des ministères, des départements et des directions concernés pour mettre en œuvre des mesures telles que la recherche drastique de la source de l’infection, la mise en quarantaine obligatoire et la désinfection des surfaces. Cela permet au gouvernement d'empêcher la propagation du COVID-19 dans la communauté et de lever les mesures de distanciation sociale, alors que de nombreux pays d'Asie du Sud-est sont toujours sous blocus.

Selon aussi l'article, Danang vient de recevoir la Directive 16 du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc pour mettre en œuvre la distanciation sociale dans toute la ville, qui interdit aux gens le rassemblement de plus de 2 personnes dans les lieux publics et de mener des campagnes de dépistage et de désinfection à grande échelle, limitant le grand nombre de personnes entrant et sortant de Danang.

L'article a déclaré qu'avec ces actions drastiques, Danang pourrait contrôler la propagation du COVID-19 dans la communauté et le Vietnam peut gérer cette épidémie grâce au blocus des localités à haut risque comme Danang et les provinces voisines, au lieu de la distanciation sociale à l'échelle nationale comme il y a quelques mois.

The Diplomat a souligné l'élément de l'expérience anti-pandémique du Vietnam au cours du dernier semestre. En plus, le Vietnam dispose d'un équipement plus avancé – l’un des facteurs essentiels pour faire face à la prochaine vague de COVID-19. Un meilleur équipement serait également utile pour que le Vietnam puisse sensibiliser le public - le principal facteur qui a aidé le Vietnam à gagner le COVID-19 il y a quelque temps.

Autre articles

Beauty style back to top