Vietnam facture des frais de quarantaine contre le Covid-19 à partir 1-9-2020.

  • Actualité

Vietnam facture des frais de quarantaine contre le Covid-19 à partir 1-9-2020 pour toutes les entrées, à toutes les zones d’isolement mais le coût de l'examen médical et du traitement est toujours couvert par le budget de l'État.

Vietnam facture des frais de quarantaine contre le Covid-19

En même temps, le pays se prépare à ouvrir des vols avec le Japon et la Corée du Sud. C’est l’annonce n ° 313 / TB-VPCP sur la conclusion du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc à la réunion permanente du gouvernement sur la prévention et le contrôle de l'épidémie de COVID-19.

Concernant  la question des frais de quarantaine, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a accepté de percevoir des frais pour toute entrée au Vietnam, à tous les établissements de quarantaine.

Pourtant, le coût de l'examen médical et du traitement reste couvert par le budget de l'Etat. Il a demandé aux localités d'organiser des installations de quarantaine pour répondre aux besoins des immigrants, sans distinguer les étrangers et les Vietnamiens. L’annonce du gouvernement a également déclaré qu'il élargirait les zones de quarantaines payantes dans les établissements d’hébergement.

Le ministère de la Sécurité publique, les autorités locales, et en particulier le secteur de la santé, sont chargés de suivre de près l'isolement payant dans les établissements d'hébergement. Pourtant, les frais d'examen médical et de traitement continuent d'être payés par le budget de l'État conformément à la clause 2, article 48 de la loi sur la prévention et le contrôle des maladies infectieuses.

Auparavant, de nombreuses opinions suggéraient que l'État devrait mettre en œuvre une isolation payante, en combinaison avec les hôtels et les centres de villégiature pour à la fois réduire le fardeau des installations de l'État et générer plus de revenus pour les entreprises. Surtout, l'isolement payant dans d'autres installations telles que les hôtels et les centres de villégiature aidera les personnes entrant au Vietnam à se sentir en sécurité en termes d'épidémiologie en évitant la contamination croisée dans les zones de quarantaine qui sont souvent surchargées.

Dans le contexte du maintien du double objectif à la fois de prévenir les épidémies et de protéger l'économie-société, le Vietnam préconise à la fois d'organiser des vols pour ramener les citoyens vietnamiens à l’étranger chez eux et faciliter l’entrée des experts, des investisseurs et la main-d’œuvre hautement qualifiée au Vietnam.

Notamment, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a demandé à gérer immédiatement la réouverture des routes aériennes commerciales entre le Vietnam, le Japon, la Corée du Sud et d'autres endroits avec des facteurs de sécurité élevés. La première priorité est les vols des travailleurs vietnamiens vers le Japon et la Corée du Sud. En conséquence, le Vietnam ouvrira la porte aux personnels supérieurs des entreprises sud coréennes pour entrer, effectuer le travail à court terme ainsi que pour les investisseurs.

Au matin du 31 août 2020, le Vietnam a enregistré 1 040 cas positifs à Covid-19 et 33 décès dont la plupart ont la maladie de fond grave. Les endroits épidémiques comme Da Nang, Quang Nam et Hai Duong sont sous contrôle, aucun nouveau cas n'ayant été enregistré dans la communauté depuis 36h.

À partir du 1er avril 2020, le Vietnam a arrêté toutes les routes aériennes commerciales avec d'autres pays. Ces derniers temps, il n’y a que des vols internationaux mis en œuvre selon le plan du ministère des Affaires étrangères pour expatrier des passagers étrangers du Vietnam ou pour ramener des Vietnam à l’étranger chez eux. La plupart de ces passagers sont des citoyens en situation difficile, des experts, des travailleurs de haute technologie et ils sont isolés pour la prévention épidémique.

Autre articles

Beauty style back to top