Langue vietnamienne

Langue vietnamienne, Tiếng Việt en Vietnamien aussi connu comme le Vietnamien, est la langue officielle au Vietnam. C'est la langue maternelle d'environ 85% de la population vietnamienne et de quatre millions de vietnamiens à l’étranger. Le vietnamien est aussi la deuxième langue des minorités ethniques au Vietnam. Bien que le vietnamien ait un certain nombre de mots empruntés à la langue chinoise et ait déjà utilisé des scripts Nôm ou le sino-vietnamien en caractères chinois, la langue vietnamienne est considérée comme l'une des langues la plus parlée au sud-asiatiques. Aujourd'hui, la langue vietnamienne utilise l'alphabet latin, appelé Quốc Ngữ, et les accents pour écrire.

Langue vietnamienne

L'histoire de la langue vietnamienne:

Le vietnamien est une langue maternelle dérivée de la civilisation de l'agriculture crée au nord du delta du fleuve Rouge et la rivière Ma au nord du Vietnam.

Selon l’explication du linguiste A. G. Haudricourt en 1954, la langue vietnamienne appartenant au groupe de la langue vietnamienne-muong au début de l'ère chrétienne n’avait pas de tonalité. Plus tard, à travers le processus d'interaction avec la langue chinoise et surtout avec la langue Tai-Kadai ayant un système de tonalité très développé, le système de tonalité de la langue  vietnamienne apparaît comme aujourd'hui, selon les règles de la formation de la tonalité. La tonalité a commencé vers le 6ème siècle, la période de la domination chinoise dans l'histoire du Vietnam, avec trois tons pour avoir 6 tonalités autour du 12ème siècle, sous la dynastie des Ly. Les six tons ou les accents sont l’une des plus particularités de la langue vietnamienne actuelle.

Les influences de l’étranger:

Influences du peuple Han de la Chine: Langue vietnamienne a été utilisée dans les activités de communication de ses peuples depuis la fondation du pays. Il y a 6 tons principaux ou 6 accents. Au début de l'ère chrétienne, le vietnamien n’avait pas encore d’influence chinoise du peuple Han. À partir du moment où la Chine a influencé le Vietnam à travers de nombreuses manières et de différentes phases, le Vietnamien a commencé à prendre les mots chinois anciens qui ont été assimilés très fortement. Donc, ces mots chinois – vietnamiens ou sino – vietnamiens ou Tiếng Hán en Vietnamien se prononcent selon les règlements de la phonétique des vietnamiens pour devenir les éléments naturels de la langue vietnamienne.

Selon l'estimation des chercheurs, les mots sino-vietnamiens représentent environ 70% du vocabulaire de la langue vietnamienne, concentrés dans le style de la dissertation  politique et de la science. Mais cette présence représente environ 12% dans la littérature, 9% dans le théâtre et très limitée dans la langue parlée de la vie courante.

En tout cas, la plupart de ces mots sino-vietnamiens ont été vietnamisés selon la perception des Vietnamiens. Il y a des mots d'origine chinoise, mais les Chinois ne les utilisent pas du tout. Ainsi, les Vietnamiens ont pris ces mots chinois mais ont gardé leur propre identité face à l'influence de la culture Han, tout en profitant des réussites linguistiques de la langue Han pour améliorer la langue vietnamienne.

Depuis le début du 11ème siècle, le confucianisme s'est développé. L’enseignement en langue Han et le nombre des intellectuels se sont développés pour créer la prospérité de la littérature vietnamienne écrite en langue Han. En même temps, un système d'écriture a été crée spécifiquement pour les Vietnamiens. C’est la langue sino – vietnamienne. Le Vietnamien écrit en mots sino – vietnamiens pendant les périodes après, était fondamentalement très proche de la langue vietnamienne d’aujourd'hui.

Influences de l’Europe: Depuis que la France a envahi le Vietnam dans la seconde moitié du 19ème siècle, le français a progressivement remplacé la position de la langue sino – vietnamienne et chinoise dans l'éducation, l'administration et la diplomatie. La langue vietnamienne alphabétisé en latin appelée Quốc Ngữ - Langue Nationale -  a été créé au 16ème siècle par quelques missionnaires européens, en particulier deux missionnaires portugais Gaspar De Amaral et Antonio Barbosa dans le but de répertorier des sites évangélisés au Vietnam. Gia Định Báo, le premier journal publié en Langue Nationale en 1865, a confirmé le développement et la tendance de la langue vietnamienne plus tard. Depuis la moitié du 20ème siècle jusqu’à maintenant, la langue vietnamienne a les influences de l’Anglais avec la Guerre du Vietnam et quand le pays s’intègre fortement dans le monde entier.

Les particularités de la grammaire de la langue vietnamienne:

Langue vietnamienne est tonale. Toutes les syllabes du vietnamien portent toujours un certain ton indiqué par l’accent. Il y a une différence des tons entre les différentes régions du Vietnam dans la langue parlée. Pourtant, ces changements entre le Nord au Sud ne sont pas soudains, mais progressent passe par le centre. Il y a trois accents principaux: au nord, c’est l’accent de Hanoi; Au centre, c’est l’accent de Hue; Au sud, c’est l’accent de Saigon ou Ho Chi Minh – Ville. Pourtant, il n’y as pas de document officiel pour décider ces accents principaux de la langue vietnamienne.

Comme beaucoup d'autres langues en Asie du Sud-est, le vietnamien est une langue isolante et mono - syllabique. Les relations grammaticales s'expriment principalement à travers des systèmes des mots - outils et la position des mots dans des phrases. L’ordre des mots le plus couramment utilisé en langue vietnamienne est le sujet - prédicat – auxiliaire.

La position des mots est disposée dans l'ordre: Le premier mot a le sens principal, le second mot a le sens auxiliaire pour compléter le sens du mot principal. Donc, le nom est suivi par l'adjectif pour compléter le sens nominal…

Le vietnamien a aussi un système des pronoms personnels très complexes basés sur des termes désignant les relations, les liens de parenté…

Le vocabulaire de la langue vietnamienne:

Le vocabulaire de la langue vietnamienne est divisé en deux parties: les mots purement vietnamiens et les mots empruntés. En outre, il y a aussi des mots mélangés qui sont le résultat du mélange des éléments vietnamiens et étrangers.

Vocabulaire purement vietnamien: Ce sont les mots apparus depuis longtemps dans la langue vietnamienne pour exprimer les choses, les phénomènes et les définitions les plus fondamentaux.

Vocabulaire d’origine de la langue du peuple Han en Chine ou Sino-vietnamien: Le contact entre les Vietnamiens et les Chinois a commencé lorsque les Chinois Han ont envahi le Vietnam. Ce contact a intégré beaucoup de mots de la langue Han dans la langue vietnamienne. La langue sino-vietnamienne joue un grand rôle dans le vocabulaire du vietnamien, est présent dans tous les aspects de la vie sociale. En devenant l’élément inséparable, les mots d’origine de la langue Han ont changé de la phonétique et de nombreux mots ont changé même de la signification. En général, les Vietnamiens prennent la conscience de la clarté de la langue vietnamienne. Donc l'utilisation du sino-vietnamien est sélective. Il y a une tendance à remplacer les mots sino-vietnamiens par les mots purement de la langue vietnamienne quand c'est possible.

Les mots d’origine européenne: Depuis que le Vietnam est devenu une colonie française, le français a eu une influence considérable sur la langue vietnamienne. Le français a été utilisé dans les documents officiels de l'État et dans l'enseignement, ainsi que dans les livres... Cette influence a causé l’apparition de nombreux mots français dans divers domaines, notamment dans la science et la technologie.

Pendant la guerre du Vietnam au 20ème siècle, le Vietnam a été considérablement influencé par l'Union soviétique et les Etats - Unis. Par conséquent, certains termes de la langue russe et l’anglais ont été introduits au Vietnam. Maintenant, avec le contact, l'intégration du Vietnam dans le monde, plusieurs mots anglais apparaissent également dans la langue vietnamienne mais en changeant de la phonétique.

L’écriture de la langue vietnamienne:

À l'heure actuelle, la langue vietnamienne utilise l’alphabet latin appelée Quốc Ngữ - Langue Nationale. Selon les premiers missionnaires portugais, la langue nationale s'est développée vers le 16ème siècle et a été marquée  par l'œuvre ‘’ Dictionarium Annamiticum Lusitanum et Latinum’’ publié en 1651par le missionnaire français nommé Alexandre de Rhodes en 1651.

Après l'invasion des Français au milieu du 19ème siècle, la Langue Nationale est devenue prédominante et presque tous les textes écrits l'ont utilisée depuis les années 1920. Avant, les Vietnamiens utilisaient deux types d'écriture: écriture chinois et sino – vietnamienne qui ont perdu la position en tant qu'outil pour transmettre des idées littéraires. Aujourd'hui, ces écritures ne sont plus répandues dans la langue vietnamienne.

Beauty style back to top