Culte des ancêtres au Vietnam

Culte des ancêtres au Vietnam est une tradition millénaire qui est impossible de préciser la date de l’apparition. Le culte des ancêtres au Vietnam n’est pas une religion ni une croyance. Mais, c’est plutôt une reconnaissance des descendants.

Les vietnamiens, en outre les religions, vénèrent très souvent leurs ancêtres même chez les catholiques.

Ce culte n’est pas seulement l’aspect le plus important dans la vie spirituelle des Vietnamiens mais encore une des éléments principaux dans la culture vietnamienne.

Culte des ancêtres au Vietnam

Culte des ancêtres au Vietnam - Pourquoi ? 

Cette tradition est d’origine de la conception: Chaque l’être humain a deux parties: Corps et esprit. Quand quel qu’un est mort, le corps est enterré mais l’esprit continue à vivre avec les familles. Donc, il faut quelque chose pour ces esprits: C’est l’autel des ancêtres.

Le culte des ancêtres est une forme de la reconnaissance à l’égard des parents, des grands – parents…qui se sont donnés beaucoup de peines pour la naissance et l’éducation des enfants.

Culte des ancêtres au Vietnam - Comment faire?

Dépendant de la capacité des descendants, l’autel peut être une pièce dans la maison, un plancher de bois suspendus sur le mur ou bien carrément une petite maison à part. Quoi qu’il en soit, l’autel des ancêtres occupe toujours la partie la plus sacrée et solennelle de la maison.

En général, il y a un trône pour mètre les livres généalogiques, 2 vases, une pour les fleurs et l’autre pour les paquets des bâtonnets d’encens,  3 tasses pour mètre le thé, l’eau et l’alcool de riz, des assiettes pour les offrandes, une urne dans laquelle on brule les bâtonnets d’encens, les photos des décédés…

Les vietnamiens croient que les esprits des ancêtres continuent à vivre après l’enterrement du corps. Ils continuent à partager la joie comme la tristesse de la vie des descendants. Ils sont toujours là pour aider les vivants mais aussi leur reprocher des bêtises. Donc, les descendants doivent faire attention à ce qu’ils font pour éviter à attrister l’esprit des parents. Le monde visible et invisible se relie l’un à l’autre étroitement à travers le culte.

En accueillant les religions étrangères comme: Bouddhisme, catholicisme…, le culte des ancêtres est toujours le plus saillant et mis en valeur par ces religions.

Alors, quand on présente les offrandes ? Chaque mois, à l’arrivée du 15ème jour et 30ème jour du mois lunaire, on présente le thé, l’alcool, l’eau, les fleurs … sur l’autel des ancêtres.

A l’arrivée du jour de la mort de quel qu’un, on fait un repas : Riz, porc, poulet, l’alcool, le bétel, des outils comme: Chapeau, chaussures…mais en papier.

Toutes ces choses là sont mises sur l’autel pour inviter au mort et aux ancêtres. Environ une heure après, on les récupère pour manger avant de bruler les outils en papier pour le les morts s’en servent.

Pour quoi on fête la mort ? Car la naissance est pour commencer une vie précaire. Tandis que la mort est pour commencer une vie éternelle. Donc, il faut la fêter.

Les offrandes sont faites aussi pour les fêtes religieuses comme : Mie – Janvier, 5 du Mai, Mie – Juillet, mais surtout la fête du Tet – le nouvel an lunaire.

Quand il y a un événement important de la famille: Mariage, construction de la maison, bonne récolte, réussite des enfants aux concours… on présente les offrandes à l’autel pour les annoncer aux ancêtres.

Quand il y a la tristesse, une calamité naturelle…on brule simplement des bâtonnets d’encens pour demander l’aide aux ancêtres.

Les offrandes ne demandent pas les choses chères: Une tasse d’eau, une tasse de thé, quelques fruits… dépendant de la possibilité des enfants. Si quel qu’un est mort, il est vénéré pendant 5 générations qui viennent.

Ce culte exprime aussi la piété filiale des enfants à l’égard de leurs parents qui les accouchent, les nourrissent, les éduquent. Donc, le culte des ancêtres au Vietnam est une des bases de la vertu de l’être humain, de la famille et de la société vietnamienne. 

Beauty style back to top