Économie vietnamienne

Économie vietnamienne: Traditionnellement, l’agriculture joue le premier rôle dans l’économie du Vietnam, surtout la culture du riz, même jusqu’à présent.

Avec l’arrivée des Français en 1858, le pays a commencé à entrer en contact avec la technologie européenne. D’autres domaines économiques ont été créés: chemins de fer, exploitation des mines, construction, métallurgie …Les fermes des nouvelles cultures ont été fondées par les Français : Hévéa, café…

économie vietnamienne

Mais depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu’en 1986, le pays a été plongé dans de terribles guerres sans arrêts. Le pays a été complètement détruit, isolé du monde…pour ouvrir la frontière en 1991 avec la Chine.

En outre, le Vietnam a adopté le style de l’économie planifiée de la Russie depuis les années 60 jus qu’aux années 80. En plus, l’embargo économique imposé par les Etats – Unis depuis 1975 jusqu’en 1995 a plongé le pays dans la misère totale.

Depuis 1986, les réformes économiques réalisées par le Parti Communiste, le pays a suivi une économie de marché libre, mais avec l’orientation de l’Etat. Par exemple: L’Etat joue le rôle de la propriété foncière, mais les agriculteurs eux-mêmes décident leur travail, la production…

Les entreprises privées ont le droit de se développer en jouant le premier rôle dans l’économie vietnamienne à côté des entreprises d’Etat.

Le gouvernement étale les tapis rouges aux investisseurs étrangers pour développer les industries: électroménager, électronique … dont les premiers sont : Corée du Sud, Taiwan, Japon, Singapore…

Ainsi, l’agriculture est aujourd’hui classée première position dans le revenu du pays, mais nous commencer à voir : le pétrole brut, les industries, le tourisme…

Aujourd’hui, le Vietnam est dans une période de s’intégrer à l’économie mondiale. Le Vietnam est l’un des premiers exportateurs des produits agricoles du monde et une destination attrayante pour les investissements étrangers en Asie du Sud-est.

Voici quelques résultats de l’économie du Vietnam:

L'économie vietnamienne est une économie de marché, très dépendante des exportations brutes et des investissements directs étrangers. Il s'agit de la 6ème  position parmi les plus grandes économies des 11 nations en Asie du Sud-est, en 48ème position parmi les plus grandes économies du monde en termes de produit intérieur brut en 2013 mais en 128ème position en PIB nominal par habitant. Le PIB intérieur total en 2015 était de 198,8 milliards de dollars.

Le Parti communiste du Vietnam préconise la construction d'un système d'économie de marché au Vietnam. En novembre 2007, la Chine, la Russie, le Venezuela, l'Afrique du Sud, l'ASEAN (11 pays de l’Association des Nations en Asie du Sud – est)  et l'Ukraine ont déclaré que le Vietnam a une économie de marché complète. En 2013, 37 pays ont reconnu l’économie du Vietnam comme une économie de marché, y compris le Japon, l'Allemagne, la Corée du Sud…Le vice-premier ministre Pham Binh Minh a annoncé qu'en 2017, 64 pays ont reconnu l’économie du Vietnam comme une économie de marché lors d’une réunion du gouvernement.

Sur le plan économique, le Vietnam est un membre des Nations Unies, l'Organisation mondiale du commerce, le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement, le Forum de coopération économique Asie-Pacifique, ASEAN... Le Vietnam se joint à des accords multilatéraux de libre-échange avec l'ASEAN, la Corée du Sud, le Japon, la Chine et d'autres pays. Le Vietnam a également signé un accord de partenariat économique bilatéral avec le Japon…

Caractéristiques de l'économie vietnamienne:

Alors que l'économie DU Vietnam est de plus en plus commercialisée mais  l'intervention de l'État dans l'économie est toujours importante. À l'heure actuelle, l'État utilise toujours des mesures administratives de la gestion des prix. Par exemple, le gouvernement demande aux sociétés, aux entreprises d'ajuster les niveaux d'investissement, de déterminer les prix de l'essence, de contrôler le prix de l'acier, du ciment, du charbon...

Le gouvernement vietnamien reconnaît que l'économie vietnamienne est une économie axée sur le marché; De nombreux pays, les secteurs économiques, y compris des économies de marché avancées, reconnaissent également l’économie de marché du Vietnam. Cependant, les États-Unis et l'UE et le Japon n'ont jusqu'à présent pas reconnu l'économie du Vietnam comme une économie de marché. L'Organisation mondiale du commerce reconnaît que le Vietnam a une économie en voie de développement en transition.

Le Vietnam a de nombreux secteurs économiques. Selon la détermination actuelle du gouvernement, le Vietnam a les secteurs économiques suivants: économie de l'État, économie collective, économie privée (individus, petits exploitants, capitalistes privés), économie privé aux éléments étrangers. L’option du Vietnam est que le secteur de l'État joue le rôle essentiel dans l'économie du pays avec la création de groupes économiques appartenant à l'Etat et des sociétés d'État. Cependant, depuis le début des années 1990, le Viet Nam a systématiquement privatisé les entreprises publiques. Bien que le pays donne la priorité au développement des secteurs économiques de l'État et de l'économie collective, le taux de croissance de ces deux secteurs est inférieur à celui de l'économie privée et l’économie avec les investissements étrangers.

Structure de cette économie:

L'économie du Vietnam est divisée en 3 secteurs:

  1. Agriculture, foresterie et pêche
  2. Industrie (y compris l'industrie minière et minérale, l'industrie de transformation, la construction et la production de matériaux de construction, la production et la distribution de gaz, d'électricité, d'eau)
  3. Commerce, services, finances, tourisme, culture, éducation et santé.

Principaux produits:

  1. Agriculture: riz, café, caoutchouc, thé, poivre, soja, sucre blanc, banane, arachide, les fruits de mer…
  2. Industrie: transformation des aliments, textiles, chaussures, machines de construction – agriculture; Extraction: charbon, apatite, bauxite, pétrole brut, gaz; Ciment, engrais azoté, acier, verre, pneu; Téléphone portable; Industrie de la construction; Production d'électricité.
  3. Services: Tourisme, restaurants, hôtels, enseignement privé, santé, soins de santé, divertissement ...

Pourcentage des contributions des économies au PIB total (estimé en 2015):

Agriculture 17,4%

Industrie 38,8%

Services 43,7%

Problèmes actuels et majeurs de l’économie vietnamienne:

. Le marché immobilier: Il se développe trop vite par rapport au pouvoir d’achat des populations.

. Le déficit budgétaire est toujours élevé. Afin de compenser le déficit, il faut compter sur l'investissement étranger et la dette extérieure. Donc, la dette nationale et la dette extérieure augmentent rapidement au cours des dernières années, mais toujours au niveau sécuritaire selon les experts.

. Le déficit commercial,  l’importation des produits de luxe, l'inflation sont les principales causes de la dépréciation de la monnaie vietnamienne, la diminution des réserves monétaires nationales et la perte de confiance pour VND (Monnaie vietnamienne) en créant des opportunités de spéculation, la fraude…

. L'infrastructure est l'un des plus grands obstacles au développement de l’économie vietnamienne. L'infrastructure du Vietnam est considérée comme faible et l’amélioration de l'infrastructure au Vietnam est encore lente.

. Les formalités administratives rendent l’investissement étranger difficile, compliqué…

. La structure économique du Vietnam est déraisonnable dans la structure de propriété: les entreprises publiques ont trop de priorités…

. La main-d'œuvre: L'un des obstacles de l'économie vietnamienne est le manque de ressources humaines qualifiées. La main-d'œuvre du Vietnam est abondante, jeune, éduquée mais manquant de compétences. Le nombre de travailleurs qualifiés est faible, sans pouvoir répondre au marché du travail. La formation professionnelle et les universités ne sont pas proches des besoins du recrutement.

. Beaucoup de politiques de l’économie du Vietnam sont arriérées par rapport à d'autres pays d'Asie du Sud-est. L’instabilité macroéconomique du Vietnam affaiblit sa compétitivité et son efficacité.

En outre, le protectionnisme du commerce des économies les plus avancées dans le monde, le réchauffement de la planète…sont aussi les défis de l’économie vietnamienne.

Beauty style back to top